Paul GAUGUIN

Une palette de couleurs vives

Gauguin, autoportraitPaul Gaugin nait à Paris le 7 juillet 1848. Mais dès octobre 1849, son père embarque la famille pour le Pérou, où sa femme a de la famille. Clovis Gauguin fuit la France car, journaliste au National, il a souvent critiqué le Prince Napoléon. Et désormais le Prince Napoléon est au pouvoir...
Cependant, Clovis Gauguin meurt d'une attaque durant la traversée, probablement suite à une altercation avec le capitaine du navire. Madame Gauguin arrivera donc seule avec ses deux enfants à Lima. Sa famille y occupe un rang social de premier plan, puisqu'un oncle de Mme Gauguin fut vice-roi !
Cinq ans plus tard, suite au décès d'un oncle en France, Mme Gauguin vient s'établir à Orléans.
C'est dans cette ville de province que Paul Gauguin fera ses études avant de s'engager dans la marine marchande puis dans la marine française. Après avoir navigué sur toutes les mers, il reviendra en France en 1870 pour se reconvertir en... agent de change.
Paul Gauguin commence alors une vie bourgeoise avec sa femme, la danoise Mette-Sophie Gad, et leurs cinq enfants.
Son tuteur, Gustave Arosa, homme d'affaires et grand amateur d'art, introduit Gauguin auprès des Impressionnistes. En 1874, il fait la connaissance du peintre Camille Pissarro et voit la première exposition impressionniste. Comme son tuteur, il devient amateur d'art et s'essaye alors à la peinture. Il expose avec les impressionnistes en 1876, 1880, 1881, 1882 et 1886.
Après un séjour à Copenhague, dans la famille de sa femme, Gauguin décide de retourner à Paris en 1885 pour peindre à plein temps, laissant femme et enfants au Danemark, n'ayant pas les moyens d'assurer leur subsistance.
Entre 1886 et 1891, Gauguin vit principalement en Bretagne (à l'exception d'un voyage au Panama et en Martinique en 1887 et 1888) où il est le centre d'un groupe de peintres expérimentaux connus comme l'école de Pont-Aven. Sous l'influence du peintre Émile Bernard, son style évolue, il devient plus naturel et plus synthétique. Il cherche son inspiration dans l'art indigène, dans les vitraux médiévaux et les estampes japonaises. Il découvre ces dernières à travers Vincent Van Gogh en 1888 alors qu'ils vivent ensemble deux mois (d'octobre à décembre) à Arles. Les deux amis sont très sensibles, connaissent des moments de dépression et Gauguin, comme Van Gogh, tentera de se suicider plus tard. Leur cohabitation tourne mal et se termine sur le fameux épisode de l'oreille coupée de Van Gogh.
En 1891, ruiné, Gauguin s'embarque pour la Polynésie et s'installe à Tahiti où il espère pouvoir fuir la civilisation européenne et tout ce qui est artificiel et conventionnel. Il passera désormais toute sa vie dans ces régions tropicales, d'abord à Tahiti puis dans les Îles Marquises. Il ne rentrera en France qu'une seule fois.
A Tahiti, il fait la connaissance de Téhura, elle devient son modèle. Il est très inspiré et peint 70 toiles en quelques mois. Mais après quelques années de bonheur, des soucis administratifs et plus personnels (mort de sa fille préférée Aline) le minent et déprimé, il tente de se suicider. Il décide alors de partir pour les Marquises afin de retrouver l'inspiration.
En 1901, Gauguin se rend à Atuona (sur l'île de Hiva-Oa), dans les Îles Marquises. Il lui semble être au paradis. Il va vite déchanter en se rendant compte des abus des autorités et en essayant de se battre pour les indigènes. Affaibli, fatigué de lutter, il meurt le 9 mai 1903.
Ses expérimentations sur la couleur et l'ensemble de son œuvre influencèrent l'évolution de la peinture, notamment le fauvisme du XXe siècle.

Oeuvres de Paul Gauguin

Gauguin Les alyscamps Gauguin La belle Angèle Arbres bleus M Loulou Gauguin femme avec une fleur Gauguin Arearea Le Christ Jaune Au café à Arles Gauguin, Autoportrait Nave Nave Moe Les Parau Parau Paysannes Bretonnes Femmes de Tahiti Van Gogh peignant des tournesols La vision après le sermon