John William GODWARD

Peintre anglais néo-classique

GodwardJohn William Godward affectionnait les représentations de scènes classiques et, tout au long de sa carrière, resta conforme à son style. Il voyait "le monde de la Grèce antique comme l'âge d'or des beautés poétiques et des langueurs gracieuses", et de fait, il est reconnu pour ses portraits de jeunes femmes et sa virtuosité à rendre le drapé de leurs tuniques.

Autre caractéristique de Godward, son habileté prodigieuse à peindre le marbre, dans toutes ses nuances, avec une minutie et une justesse dignes d'un géologue.

Godward a exposé régulièrement à l'Académie Royale d'Angleterre entre 1887 et 1905 et à la Société Royale des Artistes Britanniques, dont il est devenu membre en 1889. Les peintures de Godward ont été également souvent exposées à la société royale de Birmingham.

Godward a également montré son travail à l'étranger, par exemple au salon de Paris de 1899. En 1913, Godward s'est vu attribuer la médaille d'or à l'exposition internationale à Rome, ville où il vivra jusqu'en 1921.

De retour à Londres en 1921, Godward se suicidera après une longue dépression.

Oeuvres de Godward

La Favorite Chanson sans paroles Isménia Jardin pompeïen Beauté classique Homme et femme Au balcon Automne Pompeïenne Le vendeur de fruits Noonday rest Dolce Farniente Amusements innocents Jeune fille en drapé jaune Vieille histoire Sieste d'un jour d'été