Tamara de LEMPICKA

Années folles et art déco

Tamara de LempickaTamara de Lempicka est née le 16 mai 1898, à Varsovie, en Pologne.
Issue d'un milieu aisé, elle s'instale en 1914 à Saint-Pétersbourg pour se former à la peinture. C'est là-bas qu'elle rencontrera Tadeusz Lempicki, un avocat russe qu'elle épouse en 1916. La Révolution d'octobre fera fuir le couple qui s'installera à Paris, mais Tadeusz supporte mal d'avoir perdu sa vie privilégiée et refuse de travailler. Le couple bat de l'aile. Tamara de Lempicka décide d'entamer une carrière de peintre.
En 1920, à l'Académie de la Grande Chaumière, elle reçoit l'enseignement de Maurice Denis et d'André Lhote. Autant passionnée par le cubisme que par la peinture d'Ingres ou encore celle de Pontormo dont elle part copier les œuvres en Italie, Lempicka a son style à elle, tout à la fois décoratif, élégant et sculptural, dès 1922, date à laquelle elle présente un portrait au salon d'Automne. Le succès ne tarde pas et le peintre immortalise la bohème parisienne de son temps : André Gide, Suzy Solidor, de riches industriels, des princes russes émigrés, etc. Lempicka fréquente Paul Poiret ou encore Georges Braque.
Les peintures de Tamara de Lempicka frisent régulièrement le scandale : ses personnages féminins sont souvent garçonnes, ses ambiances parfois équivoques.
Elle divorce en 1928 pour se remarier, en 1933, avec le Baron Raoul Kuffner (décédé en 1960). Ce nouveau changement de statut social lui fera perdre de vue le monde artistique de l'époque autant à titre personnel que dans son œuvre. Fuyant la guerre, Lempicka s'installe aux Etats-Unis. Après-guerre, son œuvre tombe dans un profond oubli jusqu'à ce que la mode Art déco, revenue en vogue dans les années 1970, fasse ressurgir son nom.
Tamara de Lempicka n'est sans doute pas une artiste majeure du XXe siècle : sa production pléthorique et par trop homogène manque de chefs d'œuvre, elle aura avant tout marqué l'histoire de la peinture par un style reconnaissable entre tous, charmant, un peu lisse et totalement en phase avec ces années folles de l'entre-deux-guerres qui se sont plues, par elle, à se regarder vivre.
Tamara de Lempicka décède le 18 mars 1980 à Cuernavaca, au Mexique.

Oeuvres de LEMPICKA

Calla Lilies Amethyste Kizette au balcon Adam et Eve Portrait du Dr Boucard Jeunes filles Jeune fille endormieLe Modele Printemps Mère Supérieure Portrait de Marjorie Ferry SummerAutoportrait à la voiture verte Portrait de la duchesse de Salle Jeune fille aux gants La Dormeuse